Un dossier refondu et réillustré, tout ce que vous souhaitez savoir sur le peuple Saïyen ... [ Lire la suite ]
Forums l'Union Sacrée



Végéto

Nom français : Végéto
Nom Japonais : Bejito
1ère apparition : Tome 42
1ère apparition Tv : Dragon Ball Z 268
Apparition : DBZ
Galerie d'images : cliquer ici
Végéto est, sans nul doute, le plus fort personnage de la série Dragon Ball Z. Il est le résultat de la fusion entre Sangoku et Végéta. Mais contrairement à la fusion s'appuyant sur des pas de danse ridicules, Végéto fut réalisé à partir de potolas. Ce sont des boucles d'oreilles magiques appartenant aux kaïoshins. Ce fut à la suite d'une situation critique sur Terre que l’ancien Kaïoshin remit ces boucles d'oreilles à Sangoku, afin qu’il fusionne avec son fils, Sangohan. Mais l'adolescent se fit absorber par Boo et ce fut à la surprise général que nous pûmes assister au retour de Végéta. Les deux plus forts Super Saïyens s'associèrent et le résultat fut plus qu‘explosif !

Effectivement, Végéto était naturellement doué pour le combat et il le savait. Il n'hésitait pas à se moquer de Boo! Ce dernier fut plus qu'irrité quand il vit que son pouvoir était bien trop faible par rapport à celui du Saïyen. Mais pour ceux qui doutaient encore de la supériorité de Végéto sous sa forme naturel, la transformation en Super Saïyen mit un terme au moindre débat : ce dernier était le plus fort. De plus, Boo ne pouvait pas compter sur un arrêt des effets de la fusion, car le procédé utilisé pour réaliser Végéto ne permet pas, normalement, de retrouver une apparence normale un jour. Le combat aurait donc tourné à l'avantage de notre héros si ce dernier n'avait pas voulu libérer ses amis en se laissant volontairement absorber par Boo. Une fois arrivé dans le corps du monstre, les effets de la fusion cessèrent dû à l’air malsain qui régnait en Boo, bien que cela reste assez mystérieux, pour laisser de nouveau place à Végéta et Sangoku.

Bien que son apparition fut de courte durée, Végéto marqua, par sa force et son tempérament de "clown prétentieux", les fans que nous sommes."
remonter