Un dossier refondu et réillustré, tout ce que vous souhaitez savoir sur le peuple Saïyen ... [ Lire la suite ]
Forums l'Union Sacrée



Dragon Ball Z Budokaï Tenckaichi 3

Note : ce test a été réalisé sur la console PS2.

Introduction

Le tant attendu Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 3 est enfin arrivé sur PS2. Sans doute un des derniers, voir le dernier vrai bon jeu d' une console qui ne sait plus quoi faire de ses hits. Une console qui a su faire de Dragon Ball une véritable bonne série de jeu vidéo et non une licence juteuse cachant un titre à peine bon à caler un meuble comme cela était si souvent le cas avant. Ainsi après la trilogie Budokai de Dimps aux épisodes plus ou moins réussis avons nous vu débarquer la série des Tenkaichi des studios Spike, qui a littéralement bouleversé les habitués des précédents opus par sa prise en main ô combien innovente retranscrivant à la perfection les combats et l' univers du manga fétiche d' Akira Toriyama. Après l' agréable surprise qu' a été Tenkaichi 1 et la suite digne de ce nom trouvée en Tenkaichi 2, il est temps de décortiquer ce troisième épisode...

Dragon Ball add-on ?

Que les fans de la première heure soient rassurés d' emblée, on a affaire ici à du Tenkaichi dans sa plus pure tradition. La caméra de dos, les enchainements et smashs de fous furieux, les attaques ultimes, le vol du dragon, les images rémanentes, ... tout ce qui faisait le dynamisme des épisodes précédents a été conservé, et les combats ont préservé tout ce qui faisait leur ressemblance avec ceux de l' anime. Le fond même de ce Tenkaichi 3 est donc en grande partie identique à celui de ses ainés. En ce qui concerne les modes de jeux, on retrouve de prime abord ceux des anciens opus, avec les classiques scénario, combat ultime, championnat du monde, duel et entrainement, l' évolution Z pour améliorer vos persos, et l' anecdotique mode données personnages qui tente tant bien que mal d' apprendre au fans ce qu' ils connaissent déja en long en large et en travers. Il est toujours possible de rechercher les dragon balls afin d'invoquer Shenron ou Porunga et de se voir accorder de nouveaux persos ou de nouvelles arènes. Mais bien qu' ayant conservé les nominations des modes de Tenkaichi 2, ceux de Tenkaichi 3 ont subis une refonte, malheuresement pas toujours pour le meilleur. Ainsi le très riche mode scénario du deuxième épisode de la série se voit ici tronqué de partout pour ne plus proposer que les combats les plus importants, et il n' est plus possible de se déplacer sur la map du monde de DBZ. C' est d' autant plus incompréhensible avec la flopée de perso que nous offre ce Tenkaichi 3, mais on y reviendra. Le mode combat ultime en revanche est mieux géré et se divise dorénavant en quatre sous modes : dragon sim, mission 100, survie et fusion de disques. Le premier est une sorte de mini RPG, dans lequel vous choisissez un personnage, l' entrainez et améliorez sa force et sa défense ou le faites explorer le monde à la recherche de bonus pendants dix jours, puis combattez un adversaire, et ainsi de suite pendant soixante-dix jours; le second est une succession de combats à thèmes, le troisième est un mode de survie tout ce qu' il y a de plus rudimentaire, et la quatrième option permet de charger les modes de jeux de Tenkaichi 1 et 2 à partir de leurs disques respectifs. Quant au mode championnat, il en propose désormais cinq différents, sans véritables grosses différences entre chaque. Alors Tenkaichi 3 un Tenkaichi 2,5 déguisé ? Attendez vous n' avez pas tout vu...

On prend les mêmes, on en rajoute et on recommence

Première nouveauté de ce Tenkaichi 3, le nombre de persos, toujours plus conséquent puisque l' on atteint ici les 160 en prenant en compte les transformations, un chiffre tout bonnement hallucinant. C' est simple si un perso ne répond pas à l' appel, c' est parce que ce n' est pas un combattant. Les puristes regreterront l' absence de quelques sous-fifres de certains OAV comme Ginger, Amondo, Neizu ou Gokua, mais ne faisons pas la fine bouche devant un casting qui réunis les plus grands comme Sangoku ou Vegéta sous toutes leurs formes, les anciens grands oubliés tels que Piccolo Dai Maoh ou Gohan du futur, et les plus innatendus, à l' image de Babidi, Spopovitch, Diableman, Aralé et la liste est encore longue. Les attaques spéciales ont été remaniées pour gagner en beauté et en fidélité à l' oeuvre de Toriyama, et certaines sont véritablement à pleurer de joie tant par leur dynamisme que leur mise en scène. Autre nouveauté de taille, si le mode scénario est comme nous l' avons dit bien écourté par rapport aux précédents, il est en revanche bien mieux mis en scène. Les personnages parlent désormais pendant les combats et ressortent les phrases du manga, ce qui est franchement classe, et entendre un "Bakame" ( "imbécile" en japonais ) quand on vient de se manger un kikoha, il faut avouer que ça en jette. De plus les joutes sont incroyablement rythmées puisqu' il suffit dorénavant d' appuyer sur R3 quand l' icone s' affiche pour déclencher une cinématique qui engendrera un changement dans le combat que vous menez, comme une transformation ou la prise en main d' un autre perso. Le regret que l' on pourrait formuler ici est un mal récurrent à la série Tenkaichi, à savoir des cinématiques toujours aussi statiques, et il aurait été bon de soigner leur mise en scène, voir même ( rêvons... ) d' inclure des passages tirés directement de l' anime. Enfin de nouvelles arènes viennent s' ajouter aux précédentes, plus souvent tirées de Dragon Ball que de Dragon Ball Z mais toujours agréables et bien choisies dans leur level-design.

C' est du puro !

En ce qui concerne le gameplay du titre des studios Spike, on notera que les nouveautés ne sont pas très conséquentes, mais suffisamment nombreuses et bien pensées pour relancer l' intérêt du jeu et ne pas blaser les possesseurs des versions précédentes. Ainsi les Goku en herbe retrouveront d' embléee le plaisir de combats complexes sur le long terme, ultra speed et aux attaques dévastatrices, et les nouveaux venus découvriront un titre qui leur semblera difficile à manier au premier abord, mais qui cache bien des subtilités derrière son approche plus ou moins "bourrine", et ne se laisse pleinement savourer qu' une fois que l' on a acquis la maitrise nécessaire à la réalisation des enchainements les plus destructeurs. Les différents combos des anciens épisodes sont toujours présents, de même que les combats de kikoha ou d' attaques physiques, et les coups spéciaux s' éxécutent toujours de la même façon. Les habitués pourront donc vite passer par la case entrainement pour matriser les nouveaux enchainements comme les smashs intégrant la téléportation, le vol du dragon qui permet de se placer derrière l' adversaire, les météors smash avec jet de kikoha comme bouquet final ou si vous vous accrochez le nouveau système d' esquive. Des combats toujours plus classes et dynamiques donc, souvent longs, avec des persos se déplaçant à une vitesse ahurrissante, bref c' est le must et aucun jeu n' aura su si bien retranscrire l' atmosphère des combats made in Dragon Ball. A noter que le système de vérouillage s' effectue maintenant automatiquement à la vue du perso adverse et qu' il n' y a plus de touche à cet objet, un procédé un peu bancale mais qui ne s' avère pas plus gênant que cela.

Perfect Cell - shading

Venons en pour finir à la réalisation technique du soft. Les graphismes en cell - shading qui vont si bien à la série sont plus beau que jamais et les personnages sont modélisés à la perfection; il est simplement regrettable que la gestion des dégats sur les vêtements et les blessures ne soit pas plus voyante et intervienne si tard dans les combats. Rien à redire en ce qui concerne les décors. Les grands classiques de la série sont maintenant disponibles en trois versions ( jour, soir, nuit ) et les nouveaux arrivants sont assez nombreux, tous modélisées à la perfection, toujours aussi vastes, disposant d' une distance d' affichage remarquable et étant en grande partie destructibles. Les effets spéciaux fusent de toutes parts, les éclairages sont remarquablement gérés, il était franchement difficile de faire mieux sur la vénérable PS2. La fluidité est également au rendez-vous et aucune chute de frame-rate ne vient entâcher le rythme supersonique des joutes. Au niveau du son, on ne peut qu' encore une fois se plaindre de notre version française qui ne propose pas les musiques de la série mais des compositions basiques bien que symphatiques, mais qui a le mérite tout de même d' offrir la possibilité de jouer avec les voix japonaises. Pour finir, la durée de vie n' est clairement pas aussi conséquente que celle des opus précédents, la faute à un mode scénario réduit au max qui se boucle en quelques heures ( n' hésitez pas à le faire dès le départ au plus haut niveau de difficulté ) et à une certaine redondance du gameplay, dont les ressources et les subtilités ne sont pas inépuisables. Les modes de jeu ont beau être nombreux, ils n' apportent en effet aucune variation dans les combats même, ce qui fait qu' il vaut mieux être fan pour ne pas trop vite se lasser. Il faut reconnaitre qu' on y revient tout de même avec plaisir, et que le multijoueur en écran splitté peut s' avérer sympatoche pourvu que l' on ai un pote féru de Dragon Ball sous la main.

7/10

Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 3 est donc le digne successeur de son ainé, et propose son lot de nouveautés qui saura sans problème combler les fans. Toujours aussi bien réalisé et ne souffrant d' aucune faille dans son gameplay, il retranscrit avec maestria et toujours plus de dynamisme et de vitesse les combats de la série. Reste qu' il n' est pas exempt de défauts, à savoir son mode scénario bien trop court et un manque de réelles nouveautés au niveau des modes de jeu, ce qui a pour conséquence qu' on en fait bien vite le tour. A retenir aussi l' absence des musiques de la série et accessoirement d' un mode online, ce qui à notre époque est de plus en plus indispensable ( Shenron si tu nous entends...). Mais ce n' est clairement pas une raison pour que les fans boudent leur plaisir, Tenkaichi 3 est tout simplement le meilleur jeu Dragon Ball jamais sortit sur console.

(cliquez pour agrandir)

Caractéristiques Nom : Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 3 Nom Original : Dragon Ball Z Sparking ! Meteor Support : Playstation 2 et Wii Multijoueur : Oui (+ mode online sur Wii) Tous publics Editeur : Atari Développeur : Spike Type : combat Date de sortie : 9 novembre 2007 Notes Graphisme : 4/5 Maniabilité : 3/5 Durée de vie : 3/5 Bande son : 4/5 Liens annexes ¤ Accéder aux archives de Tenkaichi 3 ¤ Accéder à la galerie d'images Tenkaichi 3

remonter