Un dossier refondu et réillustré, tout ce que vous souhaitez savoir sur le peuple Saïyen ... [ Lire la suite ]
Forums l'Union Sacrée



Dragon Ball Z Budokaï Tenckaichi

Introduction

Depuis l'annonce de l'exclusive commercialisation du jeu Dragon Ball Z: Sagas aux Etats-Unis, nombreux étaient les fans déçus. C'est pourquoi le célébre editeur Bandaï a décidé de se rattraper en lançant un nouveau jeu: Dragon Ball Z: Sparking!. Nous avons appris récemment, de plus, que le jeu serait édité au Japon, aux Etats Unis et en Europe dès la fin de l'année. Donc, pas de mauvaises surprises de ce côté! Entrons maintenant dans le vif du sujet: le jeu en lui-même. Graphiquement d'un niveau largement supérieur à Dragon Ball Z: Sagas, voir à Budokai 3 (il est encore trop tôt pour le dire), ce jeu s'annonce déjà comme un véritable succés! D'autant plus que les premiéres images nous montre quelques originalités par rapport aux anciens jeux dbz sur PS2: c'est le fait de jouer à la troisiéme personne (c'est à dire que la caméra se trouve dans le dos de notre personnage). Autre originalité: les persos. On parle d'un choix entre plus de 60 personnages (dont certains provenant d'OAV, comme Janemba). Bref, de quoi passer quelques bons moments en compagnie de sa console... Parmi les persos selectionnables, on y retrouvera Bojack de l'OAV Les Mercenaires de l'espace), Baby-Vegeta et Super C-17 provenant tout les deux de Dragon Ball GT, Zabon, Dodoria et Chaoz qui nous arrivent de Dragon Ball Z.

Jouabilité

L’un des gros changement de Budokai Tenkaichi par rapport aux trois autres opus réside dans le point de vu. Habitué à voir nos personnages de faces, ce qui par ailleurs permettait aux adeptes des jeux Dbz sur Super Nes de ne pas être déboussolés, Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi place la « caméra » dans le dos de nos héros. Les dingues de Bid For Power, jeu Dragon Ball dérivé de quake sur PC, devraient ainsi être ravis, ce jeu plaçant la caméra exactement comme le fait Budokai Tenkaichi. Une fois que vous serez habitués à cette nouvelle vue, il vous restera à aborder les touches. Là encore, ce quatrième épisode vous réserves des surprises. Tout d’abord, on découvre que l’on peut (enfin !) voler librement. Pour nous les fans, c’est une grande révolution mais on regrettera cependant ce manque de légèreté dans les airs. On a en effet parfois l’impression de déplacer un boeing plutôt qu’un personnage ! Une fois ceci vu, on passe aux attaques. Là encore, cela nous réserve quelques surprises. Pour commencer, oubliez les anciennes combinaisons apprises durant de longues soirées devant les anciens Budokai : elles ont été changé ! Ensuite, vous allez devoir faire d’avantage attention à votre barre de KI. Effectivement, cette dernière est plus compliqué à gérer et cela pour notre plus grand bonheur (finit les attaques réalisées à la chaîne !). Enfin, quand on parle attaques il faut également penser défense et esquives. Le mieux est sans doute de prendre la fuite vers l’un des côtés si vous en avez le temps – c'est-à-dire si votre adversaire est à une distance suffisante pour mettre les voiles avant que son attaque vous touche- ou bien de s’entraîner à la téléportation. Là encore, changement : cette dernière est assez dur à réaliser car il faut être en parfaite synchronisation entre l’attaque de votre adversaire et la pression que vous allez réalisé sur le bouton « rond » de votre console ! Au pire des cas, il vous restera comme solution de vous protéger en minimisant les dégâts.

Graphismes

Une grosse réussite ! Bien entendu, le cel-shading est à nouveau au rendez vous et permet ainsi de vivre un véritable épisode de Dragon Ball ! Les petites cinématiques durant les attaques spéciales sont assez hallucinantes et retranscrit à merveille l’ambiance de l’anime ! J’avais déjà été bluffé lors de mes nuits blanches sur Budokai 3 mais avec Budokai Tenkaichi, on franchit une marche supplémentaire ! A noter également que les bâtiments qui s’écroulent, après avoir reçu la visite d’un Sangoku aux vêtements déchirés par une attaque Big Bang, est un vrai régale ! Quand aux décors, c’est également magnifique mais la supériorité graphique contraste moins par rapport aux anciens Budokai, comme le fait la majorité des autres éléments visuels ! Enfin, attardons nous un instant sur le rendu des personnages : une pur réussite ! Au temps le premier Budokai était une catastrophe à ce point de vu là. Au temps on avait tenté de le corriger dans les deux suivants, avec un petit succés dans Budokai 3. Mais dans ce quatrième volet, ce n’est plus un personnage à l’allure de Végéta que vous incarnez. C’est tout simplement le prince des saiyans lui-même ! Bref, pour résumer, les graphismes en générale proposent un résultat extrêmement proche de l’anime.

Le mode histoire

Bien entendu, le mode histoire se trouve renforcé par cette jouabilité nouvelle et ces graphismes d’un autre monde. Mais nous n’aurons tout de même pas à se contenter d’une pâle copie des modes histoires des anciens Budokai. En effet, ce dernier est d’une part plus complet. On démarre dans la peau du petit Sangoku (présent dans la série Dragon Ball), pour parcourir l’histoire Dragon Ball Z et finir au moment de l’arrivée de Super C-17 sur Terre, un combat qui a lieu dans Dragon Ball GT. C’est donc un monde histoire plus long mais surtout plus complet qui se présente à vous. Cependant, on regrettera la trop faible quantité de dialogues et de cinématique entre les combats, donnant parfois plus l’impression de participer à un immense championnat d’arts martiaux plutôt que celle de vivre les différentes étapes de notre manga favori. A noter qu’il ne faut pas croire avoir finit le jeu après avoir terminé le mode histoire. Le déblocage des personnages, les combats contre l’ordi, les championnats et les soirées entre amis en mode deux joueurs vous permettront de prolonger la durée de vie du jeu !

Quelques points négatifs

Tout ne peut être parfait ! Budokai Tenkaichi ne fait pas exception. Effectivement, on regrettera surtout deux choses. D’une part, le mode deux joueurs qui n’est pas du tout adapté pour… deux joueurs ! L’écran étant découpé en deux, on aura parfois du mal à trouver son adversaire ou même à voir nos propres gestes. Cela peut ne pas paraître trop dérangeant au début, mais après quelques heures de combats, on préfère demander à notre camarade de jeu de partir afin de pouvoir profiter du jeu d’une façon optimale, et donc seul. Second point négatif : la bande son. On regrette déjà de ne pas trouver la version japonaise des voix par défaut et également les musiques qui ne sont pas du tout adéquat à l’atmosphère du jeu !

Conclusion

Qui, dans les fans de Dragon Ball, avait été choqué et dégoûté à l’annonce de la non commercialisation de Dragon Ball : Sagas en France ? Pas mal de personnes, dont moi. Mais avec Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi nous pouvons enfin prendre notre revanche sur les américains. Au rendez vous : graphismes d’une très grande qualité, un mode histoire très complet et une jouabilité bien plus intéressante ! Je vous conseillerai donc de vous jeter dessus si vous êtes fan à la base du manga, et dans le cas contraire, je pense que pour ses nombreuses qualités, l’acquisition de ce genre de jeu ne peut être que positif… sauf peut être pour le travail scolaire !

(cliquez pour agrandir)

Caractéristiques
Nom : Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi
Nom Original : Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi
Support : playstation 2
Multijoueur : oui
Tous publics
Editeur : Atari
Développeur : Spike
Type : combat
Date de sortie : Novembre 2005 en Europe

Notes
Graphisme : 3/5
Maniabilité : 3/5
Durée de vie : 4/5
Bande son : 3/5

remonter