Un dossier refondu et réillustré, tout ce que vous souhaitez savoir sur le peuple Saïyen ... [ Lire la suite ]
Forums l'Union Sacrée



Dragon Ball Z : Supersonic Warriors 2

Warriorz

Une fois l' intro basique mais somme toute sympathique du jeu passée, le premier constat -positif- qui s' offre à nous est celui de la variété des modes de jeu. Le combat Z est un mode arcade classique qui permet de combattre à la suite plusieurs adversaires; le duel permet à un pote possédant une {DS} et sa version du jeu de vous affronter en réseau; vous pouvez choisir à la fois vos combattants, vos adversaires et vôtre aire de jeu dans le mode VS libre; le mode maximum quant à lui contient trois parcours de vingt combats plus ou moins difficiles à terminer. Vous trouverez également un mode entrainement afin de perfectionner vos aptitudes, les données des techniques spéciales, et le sommaire mode option. Mais venons en à présent au mode charnière de cet épisode {DS}, à savoir le bien nommé Histoire. Un mode qui s' avère être d' une densité relativement bien pensée : en choisissant un personnage, vous allez revivre grâce à un parcours prédéfini les combats qui le mettent en scène dans la série; cependant on ne s' arrête pas là puisque le chemin recèle de nombreux embranchements, et propose des combats qui n' étaient que « suggérés » dans la série, voir carrément des histoires parallèles. Gros regret quant à ces dernières, elles s' intègrent très mal au jeu, et se révèlent souvent complètement loufoques; leur seul intérêt est donc de rallonger la durée de vie et de proposer une trame qui s' éloigne de l' histoire de Dragon Ball que l' on connait tous par coeur, au grand dam des néophythes qui n' y comprendront plus grand chose.

La smala

Dans son contenu, ce {Dragon Ball} à donc tout pour plaire. En atteste également le nombre important de personnages : vingt-six, un nombre honorable pour le support; on regrettera simplement l' absence de persos issus de {Dragon Ball} ( hein? {Dragon Ball GT}? Non, on regrette pas... ). On retrouvera donc Goku, Végéta, Piccolo, Gohan, Metal Cooler, j' en passe et des meilleurs, ainsi que des personnages non jouables tels que Babidi, Shenron ou Baddack, qui sont des sprites de soutien et serviront à aider vos persos jouables grâce à leurs techniques, à leur redonner de la vie, etc...Autre bonne nouvelle, le nombre de techniques spéciales est plutôt impressionnant. Certains persos peuvent se transformer pendant le combat, les possibilités d' attaques sont nombreuses, il existe des coups combinés utilisables en fonction des persos que l' on a dans nôtre équipe ( on y reviendra plus tard ), bref du bon travail a été fourni de ce côté là. Un enrobage plutôt alléchant, qui a le mérite de ne pas servir de masque à un fond vide de toute substance, mais au contraire le mets en valeur.

Kamehameha Dual Screen

En effet, si le gameplay de {{Dragon Ball Z Supersonic Warriors 2}} n' égale en rien celui de ses homologues sur console de salon, il s' avère être suffisamment riche pour tenir le joueur en haleine quelques temps. La première chose à signaler est la dynamique réelle des combats, plaisants à jouer car fluides et sans à-coups. En plus d' une technique ultime exécutable à une certaine quantité d' énergie, il existe trois techniques différentes par personnage, et chacune s' exécute en fonction de sa position à l' écran par rapport à l' adversaire. Pour exemple, Goku fera un kamehameha sur la même ligne de son adversaire, un genkidama lorsqu' il sera placé au dessus de lui, et lancera deux kikoha s' il se trouve en contrebas. Un système plutôt bien pensé bien que l' on regrette l' inutilité du stylet dans la réalisation des attaques, comme dans tout le jeu d' ailleur, et c' est bien là le principal reproche que l' on peut lui faire. Tirer parti des capacités de la {DS} aurait été autrement plus jouissif pour le joueur, même si la maniabilité mise en place ne pose aucun problème d' ergonomie. Autre chose sympathique, la possibilité de réaliser une attaque combinée. Vous pouvez en effet prendre jusqu'à trois personnages dans vôtre équipe, et si au moins deux d' entre eux ont des affinités, il vous suffira d' appuyer sur l' écran tactile à pleine puissance pour exécuter une attaque à deux particulièrement meurtrière. En ce qui concerne les attaques purement physiques, pas de possibilité de combos malheureusement, mais à signaler le fait que les coups donnés et reçus influent directement sur vôtre quantité d' énergie. Un concept qui empêche une véritable monotonie de s' installer lors des joutes.

Final Flashy?

Pour finir, examinons un peu l' aspect technique de ce {Dragon Ball} portable. Les couleurs sont aguichantes, les graphismes plutôt jolis, sans non plus atteindre des sommets en la matière. Les persos sont bien modélisés, reconnaissables au premier coup d' oeil et disposent d' animations tirées directement de l' anime qu' il est toujours agréable de retrouver dans un jeu à licence. Les décors sont assez nombreux, souvent inédits (on pense à la nouvelle Namek avec en fond le grand Guedester, ou encore la terre de Bola au pied de la tour Karine) et souvent bien agencés pour donner une illusion de profondeur sympathique dans ce titre en 2D. Petite déception en ce qui concerne les effets spéciaux, qui restent sommaires et dénués de punch : les explosions font tâche, les effets d' aura autour des personnages ne sont pas toujours bien rendus, bref le seul point positif concerne la fidélité dans l' animation des différentes techniques des combattants. Les musiques, comme vous vous en doutez, ne resteront pas dans les annales ( on est sur portable, hein! ), et les bruitages sont plus passe-partout qu' inoubliables. Enfin, signalons que la durée de vie est très acceptable pour un jeu du genre. Les combats à disputer sont nombreux, et les différents embranchements du mode histoire, qui s' offrent à vous ou non selon la manière dont vous aurez terminer le combat précédent ( avec une attaque normale, une attaque ultime, ou encore de la même manière que dans la série ) vont tiendront en haleine suffisamment longtemps. Pour peu que vous en ayez la possibilité, le multi renforcera aussi la longévité du jeu, même s' il faut avouer qu' il y a mieux pour s' éclater avec ses potes.

6 / 10

{{Dragon Ball Z Supersonic Warriors 2} sur {DS} est donc un jeu sympathique, fun et agréable à jouer. Si le niveau technique est suffisant pour la machine et que la profondeur du jeu, tant au niveau du gameplay que de la durée de vie, se révèle tout à fait convenable, le gros reproche que l' on fera à ce titre est finalement qu' il aurai pu tout aussi bien sortir sur Game Boy Advance. Aucune des nouvelles possibilités de jeu qu' offre la {DS} n' est exploitée, et le stylet ne sert qu' à changer de personnage en cours de bataille et à déclencher les attaques combinées, ce qui est au passage bien plus aisé de faire avec son index droit. Le titre fait donc à fond dans le classique, mais le fait suffisamment bien pour attirer à lui les possesseurs de {DS} férus de {Dragon Ball}, tandis que les autres prendront leur mal en patience et attendront un hypothétique véritable bon jeu de baston sur la portable de {Nintendo}.}
Caractéristiques
Nom : Dragon Ball Z Supersonic Warriors 2
Nom Original : Dragon Ball Z Bukû Ressen-
Support : Nintendo DS
Multijoueur : oui
Tous publics
Editeur : Atari
Développeur : Arc System Works
Type : Baston
Date de sortie : 3 février 2006

Notes
Graphisme : 3/5
Maniabilité : 3/5
Durée de vie : 3/5
Bande son : 2/5

Liens annexes

remonter