Actualité jeux vidéo
¤ DBZ Tenkaichi 3 est enfin sorti sur PS2 et sur Wii. [ Lire le test ]

¤ DBZ Burst Limit est prévu sur PS3 et X-Box 360 pour courant 2008. [ Lire les nouvelles ]

Actualité du Film
Les infos affluent sur l'adaptation cinématographique de Dragon Ball Z. Voici notre article, réguliérement mis à jour, qui résume toute l'actualité du film.
[ Lire la suite... ]

Super Dragon Ball Z

Introduction

Entre la bonne trilogie Budokai des studios Dimps et la petite révolution qu' a été l' épisode Budokai Tenkaichi de chez Spike, voilà déja de quoi bien rassasier notre faim de bon Dragon Ball. C' était sans compter sur M. Norikata Funamizu, pour info le génial producteur du on ne peut plus mythique Street Fighter II, qui nous a concocté un nouvel épisode nommé Super Dragon Ball Z à peine six mois écoulés après le dernier opus Dragon Ball en date...Quoi? Ca sent un peu la corde tirée à fond prête à craquer?

Dragon Fighter

Pour commencer, sachez que ce Super Dragon Ball Z est à prendre à part, sans ses confrères Budokai et Tenkaichi, tout simplement car il n' a pas les mêmes objectifs, ni ne vise le même public. C' est un véritable jeu de baston 100% arcade style Street Fighter en 3D, et dès le départ les modes de jeu en attestent avec brio : original, dans lequel vous enchainez les combats jusqu' au boss ultime, j' ai nommé Perfect Cell; survivor ou vous devrez remporter dix victoires sans récupérer de vie entre les combats, à moins que vous ne tombiez dessus en faisant tourner la roulette à la fin des combats, qui peut vous offrir entre autre vie, points d' éxpérience voir une boule de cristal; versus toujours sympa lorsqu' un pote s' invite chez vous, bref du gros classique bien conçis à tel point qu' on se croirait revenu à l' époque de Dragon Ball Z Ultimate Battle 22. Un mode training est également présent, et s' avère être bien utile puisque Super Dragon Ball Z marque le grand retour des demi-cercles et autre quart de cercle arrière pour réalisé les attaques spéciales, mais on y reviendra. Niveau protagonistes, là aussi le nombre a été revu à la baisse puisque que l' on ne compte plus désormais que 18 combattants, parmis lesquels les habituels Goku, Végéta, Piccolo ou Trunks, et d' autres plus inédits comme Gohan avec la Z-Sword, Piccolo Dai Maoh et même ( non vous ne rêvez pas ) Chi-Chi. A noter aussi que vous avez la possibilité de réunir les septs dragon balls, ce assez facilement puisque vous en gagnez une à la fin de chaque combat, afin de voir réalisé un voeux, étonamment nombreux dans cet opus. Entre les innombrables nouveaux costumes et nouvelles couleurs, les techniques inédites et j' en passe, vous aurez de quoi faire si vous décidez de tout récupérer.

Ton Végéta il a Big Bang ou Final Flash?

La principale originalité de ce Super Dragon Ball Z concerne son mode Customistation. En effet chaque personnage se voit doté d' une sorte " d' arbre généalogique des techniques ", sur lequel il peut progresser grâce aux points d' expérience acquis après chaque combat, et le principe qui en découle est assez sympathique et fait tout l' intérêt du jeu : vous devrez modeler votre perso selon vos goûts, sachant qu' en fonction du chemin que vous suivrez sur l' arbre vous aurez accès à certaines techniques et pas d' autres; il devient donc très intéréssant de recommencer plusieurs fois avec le même personnage afin de découvrir toutes les techniques possibles et de créer le perso ultime qui lattera tous vos potes en versus. En ce sens, les différents voeux que le dragon pourra vous exaucer sont aussi très utiles puisqu' ils permettent de débloquer diverses techniques, souvent issues de personnages non présents dans le jeu ( la technique du loup de Yamcha, un kikoha façon Nappa, .. ) pour les attribuer à chaque combattant. A signaler que la palette de coups spéciaux est bien plus étoffée dans cet opus que dans Tenkaichi, ce qui est tout de même la moindre des choses au vu du nombre restreint de personnages proposés. Chacun possèdes des commandes qui lui sont propre, ce qui renforce du même coup la durée de vie pénalisée par peu de modes de jeu puisque la maitrise de chaque personnage eux mêmes possèdants des attaques variées en fonction de " l' arbre des techniques " ne se fera qu' après un petit paquet d' heures de jeu.

Hadokenhameha

En ce qui concerne le gameplay, on a ici quelque chose de foncièrement différent des Budokai et autres Tenkaichi. N' espérez pas réaliser des combos de fou à 26 coups, vous téléporter en deux millisecondes à l' autre bout de l' écran ni voler à vitesse Mach 6. Le déroulement des combats fait immanquablement penser à du Street Fighter remis en 3D: les personnages exécutent les techniques spéciales avec les traditionnels demi et quart de cercle, les effets spéciaux s' éloignent grandement du style DBZ pour revenir vers le style " jeu d' arcade ", Goku possède un " Dragon Punch " qui rappel plus celui de Ryu et Ken que celui du film " L' attaque du Dragon ", autant de références qui sentent à plein nez la Funamizu' s Touch. Au niveau des déplacements, ceux-ci se révèlent assez lents car les personnages sont plutôt lourds à manier ( un choix délibéré pour mieux coller au style ), et l' on ne peut que saluer la possibilité de "dasher" vers son adversaire en l' attaquant directement, ce qui dynamise considérablement les joutes. D' autant que, chose plus déplaisante, les déplacements aériens se font relativement rares puisqu' ils puisent dans la barre d' action, qui se vide a chaque déplacement du perso; voilà qui n' est pas forcement bon pour la vitesse de jeu. La jauge d' energie elle se remplie en portant des coups physiques à l' adversaire et permet les transformations en Super Saiyan 1 ( au passage qui sont les seuls possibles puisque les autres persos ne sont disponibles que sous une seule forme ), qui là non plus ne durent malheuresement pas longtemps. Les esquives en revanche sont plutôt bien gérées et permettent à tout moment de renverser un combat par un pas de côté, accroissant de ce fait la dynamique des combats, qui se révèle au final très inégale mais s' accentue au fur et à mesure de notre entrainement au maniement des persos, et permet d' offrir de beaux affrontements entre joueurs expérimentés.

Mieux qu' un manga comics

Attaquons nous pour terminer à la traditionnelle partie technique du test. Graphiquement, l' opus arbore un cel-shading du plus bel effet, qui s' éloigne de Dragon Ball Z Tenkaichi pour se rapprocher d' une planche de manga, avec un style crayoné très agréable à l' oeil bien qu' un peu grossier quand on y regarde de près. Les persos sont modélisés correctement sans plus, les arènes sont assez ouvertes et s' étendent parfois sur deux niveaux ( faites tomber votre adversaire du Palais du Très-Haut et vous finirez le combat eu pied de la tour Karine ) en partie destructibles mais là encore, ne vous attendez pas à une surrenchère de briques et de blocs volant dans tous les sens. La déception se fait réellement sentir au niveau des effets spéciaux style comics - souvent moches - ce qui n' est pas très classe avec l' univers manga et qu' on a déja connu plus fidèles à l' anime, même s' il est clair que c' est un parti pris qui donne son identité au titre. A noter en revanche de jolis effets d' explosion de planète lorque vous finissez un ennemi avec une attaque ultime. Le travail sur le son est sans surprises: comme d' habitude aucune musique tirée de la série mais des compositions qui sont tout sauf inoubliables, et des bruitages là clairement un ton en dessous des autres opus, plutôt éloignés de la série originale. Enfin le titre se trouve être assez ambigue en ce qui concerne la durée de vie: les modes de jeu en tant que tels ne sont au final que deux ( original et survivor ), ce qui est carrément limite, mais rappelons que le mode customiser est assez riche pour relancer constamment l' intérêt du jeu, et que de nombreux bonus sont à débloquer à l' aide des boules de cristal. Le jeu étant vendu à un prix avoisinant les 30€, il n' y a pas lieu de crier au scandale, au contraire.

6 / 10

Les studios Crafts & Meister nous livrent avec ce Super Dragon Ball Z un titre sans prétentions que l' on se doit de prendre pour lui même, en oubliant, même si c' est dur, les différents Budokai et Tenkaichi. C' est un jeu 100% arcade, qui cherche à se servir de l' univers de Dragon Ball en tant que support à un nouveau système de combat, plutôt que d' en tirer la substantifique moelle et de l' exacerber afin de le rendre toujours plus proche de l' anime comme Tenkaichi a pu le faire. Moins beau graphiquement et moins réussi techniquement, il n' en reste pas moins un jeu doté d' une réelle profondeur, domaine dans lequel le titre de Spike est loin d' exceller. Alors 6 / 10, oui ça peut paraitre peu éloigné de la note de ce dernier, le titre qu' il vous faut si vous voulez LE jeu Dragon Ball ultime 100% fidèle, mais la n' est pas la question. Super Dragon Ball Z n' est pas un jeu miteux profitant de la notorièté Dragon Ball du moment en terme de jeu vidéo pour se faire une place dans la ludothèque des newbies, c' est titre innovant, qui cherche à provoquer la cassure avec ses prédécesseurs, initiative que l' on ne peut que saluer en ces temps ou les jeux se suivent et se ressemblent.
Article rédigé par Senseï

(cliquez pour agrandir)

Caractéristiques
Nom : Super Dragon Ball Z
Nom Original : Chou Dragon Ball Z
Support : Playstation 2
Multijoueur : Oui
Tous publics
Editeur : Bandaï
Développeur : Crafts & Meister
Type : combat
Date de sortie : 12 juillet 2006

Notes
Graphisme : 3/5
Maniabilité : 3/5
Durée de vie : 3/5
Bande son : 2/5

Liens annexes
¤ Accéder à la galerie d'images Super DBZ


MangaBase Topsite - Le Top Site Manga et Japanimation de MangaBase Votez pour mon site Mangas France Topsite Otaku-Attitude Top-Sites List Bienvenue dans le top des tops ! ..:: Top SK-TeaM ::.. Gun-Land Top Site Topsite Galerie DON